China, ma pestouille, ma roucoulette, ma petite princesse d'amour... China était un rêve. Depuis des semaines je cherchais la fiancée du Chewb, et si le temps ne m'était pas encore compté puisqu'il était bébé à cette époque là, je savais qu'en grandissant le problème se poserait rapidement si je n'avais pas de femelle disponible pour lui alors qu'il serait prêt. Je consultais des dizaines et des dizaines de sites à la recherche de ma perle rare, et rien de ce que je ne trouvais ne me plaisait vraiment. Certaines auraient sûrement fait de bonnes fiancées potentielles, mais aucune qui me remue les tripes comme mon bébé d'amour quelques mois plus tôt, et je n'avais pas envie de prendre juste une femelle pour lui, je voulais une belle siamoise que j'aimerais à la folie, presque autant que je l'aime lui, autant serait impossible, lui je l'aime passionnément, mais au moins quelque chose d'approchant... De nombreuses fois j'ai failli me résoudre à prendre une femelle qui ne me plaisait pas, juste pour qu'ils n'aient pas trop d'écart d'age, mais finalement j'ai fait ma tête de mule, je me suis ravisée et je me suis dit : tant pis, si je ne trouve pas exactement la femelle que je veux, je le ferais neutrer et j'attendrai d'avoir ma princesse pour démarrer l'élevage. Et alors que j'étais sur le point de désespérer, au détour d'un clic, le déclic, la photo de China et de ses soeurs, dans de minuscules paniers qui paraissaient pourtant si énormes pour de si petites puces, trois au total, trois ravissantes petites filles nées à la chatterie Mazal-Tov en Belgique. Mais comment y avoir accès ? Comment demander à une si grande éleveuse reconnue de me confier, à moi, une débutante totale, le fruit d'années et d'années de travail ? Je lui ai d'abord téléphoné, là aussi j'étais tellement émue, j'ai dû passer pour une désespérée au bord du gouffre, j'expliquai maladroitement à Claudine ce que je voulais faire, un élevage balinais, il me fallait une très jolie siamoise pour améliorer le type, mais je commençais juste, les chats vivent avec moi, elle serait choyée et adulée, elle dormirait avec moi, on vivra bien, tous ensemble, je m'en occuperai bien, c'est promis... Puis en raccrochant, je me suis dit qu'une beauté pareille, quelqu'un d'autre allait forcément la demander, que je n'aurais pas l'ombre d'une chance. Alors je lui ai envoyé un mail totalement ridicule, où je lui expliquais que j'avais eu un vrai coup de coeur pour cette petite chatte, et que c'était la première fois depuis que je cherchais une femelle que je ressentais le même pincement que pour le Chewb, une vraie lettre d'amour, quoi... Elle m'a dit qu'elle y réflechirait, et que la petite était encore jeune, donc il fallait attendre au moins encore un mois pour voir son évolution. Un mois ??????? Mais un mois sans nouvelles à ne pas savoir si je pourrais l'avoir ou pas, c'était suffisant pour que je me suicide 25 fois !!! Alors comme rien n'était sûr, j'ai appelé d'autres éleveurs dont j'aimais les chats, pour voir s'ils auraient des chatons dans les prochains mois, au cas où ça ne marcherait pas (et je n'avais pas grand espoir à ce moment là) et je suis tombée sur Sabine avec qui j'ai longuement discuté, et qui m'a dit que Claudine était son amie, et qu'elle lui enverrait un mail pour appuyer ma demande, ce qu'elle a fait, et je l'en remercie du fond du coeur. Au mois d'Aout, j'ai pris le train pour la Belgique pour en revenir avec la plus belle, la plus pestouille et la plus têtue des siamoises, une petite chatte un peu sauvage qui se tortille dans tous les sens quand on la prend et miaule plus fort qu'une équipe de rugby histoire que vous compreniez bien qui c'est qui commande ! Au bout de deux jours elle avait mis tout le monde au pas à la maison, au bout d'une semaine Chewb et elle étaient inséparables, et les deux se sont mis à nous faire tourner en bourrique, à cavaler dans la maison toute la nuit, à sauter sur ma bibliothèque en faisant tout tomber au passage, avec ce petit air effronté du genre "c'est pas ma faute, ça n'avait qu'à pas être là" à miauler comme des fous dès que l'autre n'est pas dans le périmètre visuel. China est une sauvageonne qui ne laisse pas facilement approcher, mais elle vendrait son âme au chenil du coin pour une partie de rigolade avec son plumeau préféré....
pedigree
China pendant sa deuxième gestation (je le sais à cause des bruits de voiture qu'on entend, fenêtres fermées, et qui expliquent pourquoi j'ai quitté cet appartement). Maintenant vous savez pourquoi je l'appelle ma roucoulette...
Mazal Tov China Nemo Von Ruopigen X Calvencade Cats Eva Female - SiaA
Les portées de China / China's litters
Retour